Choisir ses couleurs Partie 4

Combiner les couleurs

La peinture permet de mixer à volonté couleurs chaudes, froides ou neutres en trois modes majeurs : le ton sur ton, le camaïeu, le contraste.

Le ton sur ton : On choisit une couleur dominante et on la décline du plus foncé au plus clair. Si c’est une couleur chaude, la décoration se fera idéalement dans la teinte la plus claire pour éviter un effet « too much ». Quelques touches de blanc apporteront de la lumière à l’ensemble.
Le camaïeu : On choisit une teinte principale et les nuances immédiatement voisines sur la roue chromatique. Ainsi, on associe du vert ou de l’orangé à du jaune. Pour un rouge, ce sera du violet et du rouge orangé.
Le contraste : La technique est simple mais l’effet peut-être périlleux : on associe deux teintes opposées à 180 °C sur la roue chromatique. Du framboise et de l’émeraude, du jaune et du bleu… A la clé, surprise et sensation !
La discordance : On joue avec des couleurs dotées de caractéristiques communes, comme par exemple le rose vif et le rouge bordeaux, toutes deux dérivées du rouge. Proches l’une de l’autre, elles sont forcément en harmonie.
La nuance : On dilue (ou on renforce) une couleur. On peut ainsi obtenir toute une palette de… nuances !

Source : Femmesplus.fr
N'hésitez pas à partager cet article !
FacebookPinterestShare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.